Art-urbain et street-art

Que ce soit dans des lieux abandonnés ou des galeries spécialisées, dans la rue ou dans les musées, en cachette ou lors d'une performance, le graff se montre de plus en plus. Cet art de rue sort de la rue : il se démocratise. Certains pensent que voir ces œuvres devrait se mériter. Je pense au contraire qu'elles méritent d'être exposées au plus grand nombre. Il n'est pas aisé d'arpenter des lieux abandonnés et autres friches pour débusquer des graffs aussi beau soient-ils.

Petite considération photographique : la photographie de street-art est avant tout une photographie documentaire. Elle vise à mettre en avant l'oeuvre dans son contexte. Contexte particulièrement important dans le street-art.

Graffs à Saint-Vincent de Paul
15 photos

Graffs à Saint-Vincent de Paul

Graffs dans le bâtiment abandonné Lelong. Ce bâtiment fait partie du complexe hospitalier Saint-Vincent de Paul à Paris.

We Art urban
17 photos

We Art urban

Retour en photo sur le festival We Art Urban à Lagny-sur-Marne. Organisé dans le cadre d'Hoptimum, il s'est déroulé en mai 2015 sur l'ancien site hospitalier de Saint-Jean.

Crew Spruzzer
18 photos

Crew Spruzzer

Une usine abandonnée en Italie + des artistes du collectif Crew Spruzzer = un musée à ciel ouvert. Une découverte fortuite saisissante !

In-Situ au fort d'Aubervilliers
27 photos

In-Situ au fort d'Aubervilliers

Deux hectares de friche investies par une cinquantaine de street artists, ça donne le In-Situ Art Festival au fort d'Aubervillers.

Tour Paris 13
59 photos

Tour Paris 13

Un immeuble de 9 étages repeint du sol au plafond par des artistes internationaux de talents, ça donne le plus beau musée éphémère du street-art, et c'est à Paris !

Le village de Doel
48 photos

Le village de Doel

Photos du village abandonné de Doel en Belgique. Village d'abord sacrifié pour l'expansion de son énorme voisin ; le port d'Anvers puis reconverti ensuite en musée sauvage du street-art.

Partagez →